L'art touché par le séisme

Après la première secousse du 24 août 2016 à 3h36 heure locale, plus de 3.000 sont les églises qui ont été fermées dans la région Marche (selon le Ministère Italien de la Culture). Parmi ces églises, beaucoup sont vouées à la démolition et d'autres se sont entièrement écroulées.

299 decedés, 400 blessés, 3.000 églises fermées, milliers de sans abris logés dans des structures mobiles ou dans certains hôtels de la côte adriatique.

Depuis la première secousse du mois d'août, les Vigili del Fuoco, Legambiente et les casques bleus de la culture ont commencé le difficile travail de récupération des oeuvres d'art. Un travail minutieux des forces de l'ordre et des spécialistes sont toujours en train de sauver la culture sacrée enterrée sous les toits des églises. Deux dépôts nationaux ont été équipés. D'autres œuvres sont en train d'être restaurées par des spécialistes et une exposition a été inaugurée à Osimo (An).

Selon les données émises par l'INGV sur la séquence sismique qui a intéressé l'Italie du centre, le nombre d'événements enregistrés depuis le 24 août 2016 jusqu'au 23 janvier 2017 a été d'environ 49.000.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom