Bonjour veaux, vaches, cochons


L'incontournable du week-end n'est autre que le 54e Salon de l'Agriculture! Direction la porte de Versailles pour prendre un bol d'air campagnard et aller à la rencontre de plus de 1.000 exposants du monde agricole. Le salon est divisé en quatre univers: l'élevage et ses filières ; culture et filières végétales, jardin et potager ; produits des régions de France, d'Outre-Mer et du monde ; services et métiers de l'agriculture. Parmi les 4.000 bêtes présentes sur place, obligé de faire un coucou à Fine, l'égérie bretonne de l'édition 2017.

Dans la lignée des concours agricoles qui eurent lieu à Paris dès le milieu du 19ème siècle, le Salon de l’agriculture s’est établi au fil des éditions comme le lieu de rencontre des parisiens avec la campagne. Chaque année, la "plus grande ferme de France" est à la fois un rendez-vous politique et social, terrain de découverte pour les enfants. Cette année près de 620.000 personnes se sont rendues au Salon International de l'Agriculture pour assister à la remise des prix de la « Meilleure mamelle jeune » et des « Femelles en première lactation ».

Oh la vache ! Tous les ans, le Salon de l’Agriculture met une vache à l’honneur. Cette année, une Bretonne Pie-Noir a été choisie pour représenter sa race. "Fine" figure ainsi sur toutes les affiches de cette édition 2017. Comment a-t-elle été choisie ? Tout d'abord, car elle est une... vache. La vache est en effet devenue l'emblème unique du Salon en 2000. Mais pour en devenir l'égérie, il ne faut pas avoir n'importe quelle origine. L’Organisme de Sélection de la race retenue (OS) s’assure ainsi qu’une alternance entre vaches laitières et vaches à viande soit respectée. L’an dernier, Cerise faisait partie de cette seconde catégorie. C’est donc tout logiquement une productrice de lait qui était recherchée cette année. Une fois ce critère pris en compte, les organisateurs étudient les candidatures déposées par les éleveurs. Ils essayent de maintenir un équilibre entre les territoires mais aussi entre les races à petits effectifs et les grandes races. L'apparence physique permet bien sûr ensuite d'écrémer les candidates. Le dernier élément : la disponibilité de l’éleveur. Le propriétaire de l’animal influe sur la décision de l’OS, qui intervient en novembre. Pendant plusieurs mois, il doit en effet consacrer une à deux journées par semaine à la promotion de l’événement.


Featured Posts
Recent Posts
Follow Me
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black LinkedIn Icon