Alberta, une vie de passion à la Lega del Filo d'Oro


En Italie les personnes atteintes de surdicécité sont 189.000, le 0,3% de la population italienne. Les chiffres proviennent d'une étude de l'Istat (Institut de recherche des statistiques) encouragé par l'association Lega del Filo d'Oro et publié en février. Selon le scénario relévé par cette étude, 64,8% des personnes avec troubles visuels et auditifs ce sont des femmes. En 2010, le nombre approximatif de personnes atteintes de surdicécité en France était estimé dans l’ordre de 4.500 à 6.500 personnes. Ce chiffre est destiné à augmenter du fait du vieillissement de la population (source Anpas.fr). “Une des raisons des grands écarts entre l'Italie et la France est l’arrivée puis la montée en puissance de la catégorie des personnes très agées qui n'ont pas été inclus dans les études françaises. Personnes qui rentrent aussi dans une catégorie faible” explique Serge Bernard de l'Association Nationale pour les Personnes SourdAveugles.

La Lega del Filo d'Oro, née à Osimo, depuis 50 ans assiste, éduque, réhabilite et réinsère des gens sourds-muets, aveugles et souffrant d'handicaps multiples dans sa propre famille et dans la société. Un centre extrêmement rare en Italie et en Europe, mais on peut le considérer unique si on tient compte de son centre diagnostique pour enfants de 0 à 4 ans. Des 600 salariés de la Lega del Filo d'Oro, environ 85% sont des professionnels de l'éducation et de la réhabilitation, comme Alberta Marincioni.

J'ai suivi Alberta qui travaille à l'association depuis 26 ans, “le plaisir dans mon travail ? Se remettre en question chaque jour dans ma vie professionnelle. Chaque jour est différent ici. En plus, j'adore la relation qui se crée et s'établit aves les garçons sourds-muets, aveugles et souffrant d'handicaps multiples qui entrent dans l'institut : les regards, se toucher les mains, le sourire, etc.”.

Le partage avec la famille est extremament important pour Alberta, “la confiance mutuelle et le fait de s'occuper des autres qui n'ont pas eu de la chance, est un moteur qui me pousse à continuer, aussi parce que mon travail est fatigant au niveau physique et mentale... mais mon travail me donne beaucoup”. “Le travail de l'éducateur professionnel est fait d'une attention particulière aux plus petits détails – affirme Patrizia Cecarani, directrice scientifique – Professionnalisme, sérieux ce sont les spécificités de l'éducateur et il doit reconnaître les besoins des enfants et instaurer une relation de totale et mutuelle confiance avec la famille”. Pendant la periode passée au sein de la Lega del Filo d'Oro, j'ai préféré montrer la journée d'Alberta, surtout son travail avec la petite Giada, qui venait de s'installer au Centre. Le travail d'équipe est aussi essentiel : l'éducateur travaille avec des logopedistes, musicothérapeutes, physioterapistes, médecins et techniciens de laboratoire.

(La Lega del Filo d’Oro est très active aussi bien au niveau national que international : elle développe des activités et des collaborations avec des institutions et des organisations qui poursuivent des objectifs communs, avec un important échange d’informations et d’expériences et elle organise des conférences, des ateliers et des séminaires de sensibilisation contre les handicaps multiples).


Featured Posts
Recent Posts
Follow Me
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black LinkedIn Icon