“La lutte globale” : conférence de Marine Le Pen sur le terrorisme


Marine Le Pen a déroulé ses propositions en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme, dans un monde qu'elle estime dangereux. La candidate a déclaré vouloir donner plus de moyens aux forces armées et leur consacrer 3% du produit intérieur brut. La candidate à l'élection présidentielle 2017 veut couper les pompes à immigration et rappelle qu'elle souhaite supprimer le droit du sol.

Evoquant le risque terroriste, Marine Le Pen a notamment appelé à “mettre tous les pays luttant contre le terrorisme autour de la table, dont la Russie. Regardons le monde tel qu'il est et non tel que nous voudrions l'imaginer”. Prenant pour exemple Mayotte et la Guyane, Marine Le Pen a fustigé un laxisme migratoire qui conduit à des situations terriblement difficiles. “Elles préfigurent celles que nous pourrions connaître en métropole si nous n'y prenons garde” a-t-elle ajouté, rappelant qu'elle voulait supprimer le droit du sol, ainsi que l'aide médicale d'Etat, afin de supprimer les pompes à immigration.

“Nous savons tous que les migrants n'ont rien à voir avec la guerre civile en Syrie. Ils sont des émigrés économiques - a-t-elle estimé - avec nos 7 millions de chômeurs, nous n'avons pas les moyens de les accueillir. Je dénoncerai les calamiteux accords de Schengen”.

Concernat la sécurité, Marine Le Pen a annoncé la création de pas moins de 15.000 emplois nouveaux de policiers et de gendarmes durant le prochain quinquennat. Attentive aux revendications de certaines de leurs organisations syndicales, la présidente du FN propose de leur accorder la présomption de légitime défense. Enfin, face au terrorisme, elle a annoncé vouloir interdire et dissoudre les organismes de toute nature liées aux fondamentalistes islamistes et expulser tous les étrangers en lien avec le fondamentalisme islamiste, notamment les fichés S.


Featured Posts
Recent Posts
Follow Me
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black LinkedIn Icon